Décodage de l’espace – habitations & messages inconscients

Messages inconscients

Grâce au Pa Kua, grille de décodage de la médecine chinoise, nous pouvons voir comment nos aménagements intérieurs racontent nos états d’âmes. Et ainsi, créer des environnements soutenants en fonction des problématiques de chacun.

Voici quelques exemples de décodage :


Dans ce salon, le blanc donne une sensation d’espace. Les formes carrées/rectangulaires du tapis, des meubles et coussins, viennent ancrer, structurer, l’esprit qui se posera là. Le fer aéré de la table et du fauteuil, renforce la sensation d’espace. Le gris est en lien avec le travail et la notion de productivité, tout comme l’élément métal. Aussi, il sera probablement difficile de se déconnecter de l’aspect professionnel de sa vie dans cet environnement. La fenêtre à l’arrière du canapé, dont le dossier est bas, va créer un léger malaise. Notre cerveau reptilien se verra inconsciemment en alerte d’un possible danger surgissant dans notre dos. Et donc, il sera difficile de pleinement se poser et se détendre.

Si j’aime cet environnement : j’ai besoin de clarté (faire le vide) dans un domaine de ma vie.

Si je n’aime pas : le blanc en excès renforce mon sentiment de froideur et de vide de l’autre.


Contrairement au salon précédent, ici, le canapé adossé au mur viendra appuyer la sensation de sécurité. Un canapé d’angle amène de la convivialité.

Le « blanc » pas tout à fait blanc des murs, ainsi que les couleurs crème du sol et du tapis, conservent la sensation d’espace, comme dans le salon précédent, mais confèrent un peu plus de chaleur humaine, rehaussée grâce aux différents tons de marron.


Ici nous avons un salon agréable. La sensation d’espace est liée au blanc du mur. L’ambiance structurée est introduite par les formes carrées de la table basse, du canapé et du tapis, qui ancrent. Leurs lignes un peu strictes, sont adoucies par les courbes du fauteuil et du vase rose qui ramènent de la créativité dans l’échange.

La verdure est symbole de renouveau. Et les tons roses racontent une envie de douceur avec soi-m’aime et de rapports harmonieux avec l’autre.


La personne qui aime bien ce salon est sensible à son image et à l’empreinte qu’elle laisse aux autres. C’est le rouge, lié à l’élément feu qui raconte cela dans le pa kua. Le canapé bien ancré au sol parle de structure par ses lignes rectangulaires. Sa couleur nous dit que l’abondance de relations sociales chaleureuses et structurées génère de la joie. Le gris (élément métal) et le noir (élément eau) ne sont pas sans rappeler que les notions de travail bien fait (losanges) et de bonnes finances sont un aspect essentiel dans la valeur accordée aux relations sociales.


Ce salon, avec cette dominance marron au sol, ancre de vieilles idées probablement héritées ou acquises depuis longtemps. Le vert au mur, généralement annonciateur d’un désir de croissance et de renouveau, nous dit que la/les personne(s) sont « open » au changement, mais qu’il est tout de même important de respecter quelques « vieilles » valeurs du passé car la couleur est foncée.

Pour aller plus loin dans l’analyse avec le Pa kua, grille de lecture qui nous vient de l’antiquité chinoise, on pourrait dire que les idées vieilles nous viennent de la lignée maternelle (cf. le sol, la terre mère) et que le renouveau pourrait plaire au père (cf. les feuilles vertes qui s’envolent vers le représenté du père, le ciel, sur les 2 tiers supérieurs du mur).

Le jaune vient stimuler la communication. Les courbes des tables et les poufs ramènent de la créativité et de la souplesse dans la structure des échanges.

ATTENTION Ces disciplines, ateliers et consultations NE se substituent en AUCUN cas à l'avis d'un médecin ni à un traitement médical conventionnel !
Copy link
Powered by Social Snap