Candidose – Décodage

Candidose – Décodage

Définition :

La candidose désigne la prolifération pathologique de champignons levuriformes de type candida.

Ces champignons présents dans la bouche, le tube digestif et les voies génitales, ont pour fonction de recycler nos débris organiques.

Leur population est naturellement contenue par nos bonnes bactéries intestinales mais il arrive qu’elle devienne pathologique à la suite d’une rupture dans notre écologie personnelle.

Etymologie :

Candidose de « qandî » en arabe : sucre.

En effet, les sucres raffinés provoquent un déséquilibre de la flore digestive et favorisent la prolifération pathologique des candidas albicans.

Cette prolifération dépose une légère pellicule blanche aux endroits colonisés.

Candidose, « Candeur » du latin « candor », signifie « blancheur » et fait référence à une âme pure, innocente, qui se présente telle quelle, sans défiance.

  • La question que l’on pourrait se poser est la suivante : d’où vient cette culpabilité (généalogique ?) qui pousse à la nécessité de retrouver et/ou montrer sa pureté/blancheur originelle ?

A trop vouloir retrouver sa blancheur/candeur, le risque est de finir par devenir incolore, inodore et sans saveur.

De ce fait, cette pathologie peut raconter une difficulté à trouver/prendre sa place, à être intégrée.

On peut également rencontrer des mémoires d’IVG, (pour se marier en blanc ?)

Sonorité et représentations :

Voyons comment l’écoute du verbe influence la physiologie par le biais de l’inconscient collectif :

Candidose : candide /ose. Cela peut désigner deux ordres contraires du cerveau. Ainsi, la candeur s’oppose au fait d’oser être candidat. Le désir et la peur d’oser, empêchent la « candide (ose) » ou le « candida » de postuler.

La partie du corps touchée par la candidose nous en apprendra davantage sur le stress déclenchant. (Cf. sens bio-logique)

Histoire :

A Rome, les candidats aux fonctions publiques étaient vêtus de blanc, symbole de pureté. « Candidus » signifie également éblouissant, heureux, franc, loyal.

  • Serait-ce pour retrouver toutes ces vertus, en lien avec une dévalorisation et/ou une culpabilité, qu’il nous faut repasser par une page blanche pour prendre un nouveau départ ?

Je dois ainsi effacer la honte (généalogique ?) et faire face à l’angoisse de la page blanche (peur du vide) pour enfin oser prendre ma place (être candidat.e).

Symbolisme :

Le blanc est symbole de pureté, de virginité, de lumière (opposé aux ténèbres), de paix (drapeau blanc.). Cela signifie que je veux retrouver l’état antérieur à l’expérience, malgré la fragilité que cela peut impliquer.

Le sens bio-logique :

Rappelons que le candida est un champignon et que les champignons se nourrissent de parties mortes. Ils recyclent nos débris organiques.

Nous pouvons donc faire le lien avec une mort réelle ou symbolique.

Compte tenu de ce que nous avons vu précédemment, nous pouvons également faire le lien avec la culpabilité, la honte, le pardon, la dévalorisation, la rupture, l’identité, le renouveau.

Et en fonction de la localisation, nous avons la possibilité de révéler l’histoire déclenchante.

  • Le tube digestif parlera de la notion d’intégration (prendre sa place).
  • L’anus renverra au territoire
  • Le vagin pourra faire référence à la relation amoureuse. Les levures (candidas /champignons) parlent de quelqu’un qui s’est levé. En général, nous nous levons pour partir. Et c’est la peau qui va faire les levures. Nous sommes donc dans une tonalité de séparation. La « candide ose » (candidose) est une femme qui fait l’amour et attend tout sauf que son/sa partenaire se lève et s’en aille. Et comme les mycoses se nourrissent des parties mortes, nous pouvons voir ici la mort symbolique du couple. En transgénérationnel, nous pourrons identifier qui s’est levé pour partir.
  • Dans les tonalités de séparation pour les mycoses vaginales nous trouvons également des interruptions de grossesses (volontaires ou involontaires)

Ainsi, la candidose parlera de deuil.s non fait.s, de place, d’identité et/ou de renouveau avec une difficulté à oser se révéler véritablement. C’est l’angoisse du vide, la peur de la page blanche.

Or, la vie s’inscrit dans un équilibre dynamique. Il n’y a rien à « REécrire ». On écrit chaque jour les pages de sa vie.

Les axes de travail en séance pourraient être les suivants :

  • Qui suis-je ?
  • De quoi ai-je réellement envie ?
  • Qu’est-ce que je décide pour ma vie maintenant ?

En accompagnement si ça coince encore :

  • Trouver et travailler sur le.s deuil.s non fait.s
  • Avoir le courage de … !
  • Et se faire aider par un bon naturopathe !
ATTENTION Ces disciplines, ateliers et consultations NE se substituent en AUCUN cas à l'avis d'un médecin ni à un traitement médical conventionnel !
Copy link
Powered by Social Snap